Mutuelle | Nous joindre | English
   Mot de passe oublié ?
   Demande d'ouverture de compte
   Téléphone : 514 270-4905
   Télécopieur : 514 270-0926
   ceiq@collectif.qc.ca
À propos
Qui sommes-nous ?
Membres
Conseil d'administration
Équipe
Partenaires

À propos

Le Collectif des entreprises d'insertion est le regroupement des entreprises d'insertion du Québec. Il a pour mission de promouvoir et de soutenir les entreprises d'insertion membres et d'appuyer l'intégration sociale et professionnelle des personnes en quête d'un meilleur avenir.

Les entreprises d'insertion en quelques chiffres :

  • 50 entreprises d'insertion présentes dans 14 régions
  • Plus de 3 100 personnes formées annuellement
  • 66 % des travailleurs en formation ont entre 16 et 35 ans
  • Un taux d'insertion en emploi ou retour aux études des finissants de 75 %
  • Plus de 1 200 employés permanents
  • Plus de 53 M$ générés par la vente de produits et services
  • Plus de 100 M$ en chiffre d'affaires global
  • 7 secteurs d'activités économiques (alimentation, commerce au détail, commerce de gros, culturel, manufacturier, services, tourisme et hébergement)


Le Collectif opère quatre (4) activités:

  • La vie associative et les services aux membres
  • La représentation
  • La promotion et le développement des affaires
  • La recherche et le développement


Le Collectif propose à ses membres des occasions d'échanges et créé des événements de réflexion de façon à ce que les directeurs, les employés et les administrateurs des entreprises d'insertion puissent se doter de moyens communs d'action et à regrouper leurs efforts pour accomplir pleinement leur mission et leurs objectifs d'insertion sociale et professionnelle.

Notre principal rôle est d'agir comme gardien des sept (7) critères de définition d'une entreprise d'insertion auprès de nos membres.

Lorsque ses ressources lui permettent, le Collectif offre un service aux promoteurs de nouvelles entreprises d'insertion pour que ceux-ci puissent connaître et comprendre les tenants et aboutissements d'une entreprise d'insertion.

Le Collectif est géré par un conseil d'administration formé de douze (12) personnes provenant des régions où nous retrouvons des membres.

 





La vision du Collectif

« Doté d'une indépendance de pensée et d'action, le Collectif est un regroupement d'entreprises d'insertion à caractère provincial et qui fait preuve de solidarité.

Il est à la fois consultatif et décisionnel, selon les mandats, et met en place des services répondant aux besoins des membres. Il est capable de développement et de critique sociale, capable de saisir les enjeux sociaux, de recueillir l'information pertinente, de l'analyser et de la diffuser à ses membres et partenaires clairement et rapidement.

Parce qu'il est préoccupé par les besoins des personnes, il prend fait et cause pour les populations exclues et s'engage à agir de façon responsable et durable auprès des gens à qui il s'adresse.

Il veille au respect de l'application des 7 critères définissant les entreprises d'insertion et de leur synergie entre eux, auprès de ses membres. »

Le Collectif, c'est une histoire d'amour. Il est le résultat de rencontres de gens animés par un désir, une ferme volonté, un idéal, des croyances et une vision de changer l'ordre des choses.

Le Collectif a vu le jour à travers des personnes et des organismes qui veulent aider les personnes en quête d'un meilleur avenir.

En l'occurrence, le Collectif a vu le jour en 1995, officiellement en 1996, mais en rédigeant l'histoire du Collectif, nous remontons à 1980.

Le Collectif a compté sur un nombre de collaborateurs impressionnants, issus de plusieurs milieux, tous aussi volontaires que les fondateurs à mettre en place de nouvelles façons de faire.



Historique

L'histoire du Collectif se fait, se vit et ne s'écrit pas... Nous allons tenter ici de vous en présenter un aperçu.

L'histoire du Collectif se divise en six (6) grandes périodes que voici :

  • L'incubation : 1982 - 1994

  • La conception : 1994 - 1995

  • La mise au monde : 1995

  • L'implantation : 1996 - 1997

  • Le développement : 1998 - 2000

  • La croissance : 2001 +

Chacune de ces périodes contient des moments forts, des rencontres inoubliables, parfois stratégiques, politiques, mais toujours au service d'une vision, d'une mission profondément axée sur le développement de la personne où l'économique est au service de celle-ci et d'un projet social.

Première période, de 1980 à 1994, les premières expériences d'insertion émergent d'une région à l'autre, de manière souvent isolée l'une par rapport à l'autre, mais animée d'une mission sociale et dirigée par des entrepreneurs sociaux novateurs. C'est pendant cette période que les premières rencontres se font entre les promoteurs d'ici et de la France.

C'est aussi durant cette période, dès 1993, que les entreprises d'insertion du Québec débutent et multiplient leurs contacts. On devra faire face, à partir de 1990, à un nombre croissant de demandes d'information relativement à la formule « entreprise d'insertion » et au financement de projets d'entreprises d'insertion. En l'absence d'un niveau ou d'une instance de représentation capable d'informer les nombreux demandeurs, ce sont les entreprises d'insertion qui sont sollicitées et qui agissent comme accompagnatrices. Les entreprises existantes deviennent des destinations de visite populaires pour les promoteurs de nouvelles entreprises d'insertion.

Suivent simultanément des rencontres orchestrées par l'IFDEC (maintenant le Carrefour de développement local) et des dirigeants d'entreprises d'insertion qui seront, plus tard, parmi les fondateurs du Collectif.

Les moments forts de cette période sont certes la réaction des entreprises d'insertion à se définir face à l'avenir des CIT (corporation intermédiaire de travail) et la tenue d'une formation sur la mise sur pied d'entreprises d'insertion.

Ces moments initient la mobilisation autour des caractéristiques spécifiques des entreprises d'insertion à la seconde période de l'histoire du Collectif : 1994 - 1995. C'est à ce moment-là que les fondateurs du Collectif constatent qu'ils partagent des valeurs et une vision communes et décident de les faire connaître dans les divers milieux.

En 1995, le Collectif embauche M. Christian Valadou, premier coordonnateur du Collectif. Cette période sera l'occasion pour le noyau des fondateurs de travailler pour que les entreprises d'insertion aient une identité propre, distinctive et sans équivoque. C'est à ce moment qu'elles ont été positionnées comme des « passerelles » pour permettre aux personnes de s'insérer socialement et au travail.

C'est donc plusieurs mois d'échanges, de discussions entre les entreprises d'insertion pour se définir et produire la Charte des entreprises d'insertion et se battre pour le maintien du salaire aux participants : les travailleurs en formation. Une allocution de M. Jean Cusson au Centre St-Pierre sur l'approche des entreprises d'insertion sera marquante à cette période et renforcera le mouvement de ralliement des entreprises d'insertion autour de cette cause, et combattra le « maraudage » pour cesser d'octroyer le salaire aux participants.

Le 27 juin 1995, à la CDEC Centre-sud Plateau Mont-Royal, constitue un des moments forts de l'histoire du Collectif. Il s'agissait d'un premier pas dans le travail d'auto-reconnaissance des entreprises d'insertion. C'est à cette rencontre que les entreprises d'insertion se sont confiées de deux dossiers, soit celui de la reconnaissance des entreprises d'insertion et celui de la création d'un regroupement. Pendant cette période, il y a eu le premier financement des opérations du Collectif. Les actions sur le terrain et au niveau politique avançaient simultanément.

Le processus d'élaboration de la Charte des entreprises d'insertion s'est fait dans la rigueur et le plaisir clament les fondateurs. La Charte vient exprimer des réalités sur le terrain et vient reconnaître les entités "entreprises d'insertion". La Charte des entreprises d'insertion du Collectif tient d'ailleurs sa force et, plusieurs l'affirment, son pouvoir de cette spécificité d'avoir été rédigée à partir d'expériences concrètes d'entreprises d'insertion sur le terrain.

En 1996, le Collectif tenait son assemblée de fondation en présence de la ministre, Mme Louise Harel. C'est à ce moment que l'Assemblée générale adopte ses premiers règlements, etc., contenant notamment les sept (7) critères de définition d'une entreprise d'insertion. C'est à ce moment que les entreprises d'insertion ont donné au Collectif un rôle de « chien de garde » des sept critères de définition d'une véritable entreprise d'insertion au niveau de son membership.

De 1996 à 1998, le Collectif s'implante. Ses lettres patentes sont signées en 1996. Les mois qui ont suivi font place à beaucoup de stratégies. Mme Harel annonce la création d'un comité interministériel formé de 11 ministères et secrétariat et où le Collectif y occupera trois sièges. Entre 1996 et 1998, le Collectif entreprend une phase de développement, d'embauche d'une équipe et d'une démarche auprès de ses membres visant à identifier leurs forces et leurs faiblesses en regard des sept critères. C'est aussi à cette période que le Collectif prendra son rayonnement provincial.

Les moments forts de cette période furent l'adoption en Assemblée générale d'une cotisation des membres assurant la permanence du Collectif, les travaux du comité interministériel, le sommet sur l'économie et l'emploi, l'adoption du Cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d'insertion, la signature de l'Entente complémentaire sur les entreprises d'insertion de l'île de Montréal (CRDIM) et le financement transitoire du Fonds de lutte contre la pauvreté aux entreprises d'insertion.

De 1999 à 2001, le Collectif entreprend vraiment son développement. Il emménage dans ses premiers locaux, développe des projets relatifs aux enjeux tels que l'évaluation des entreprises d'insertion, le développement des affaires des entreprises d'insertion, l'accréditation, la promotion des entreprises d'insertion à l'aide d'outils crédibles, etc.

C'est aussi au début de cette période que le gouvernement créé Emploi-Québec. En 1999-2000, les entreprises d'insertion vivent des heures difficiles et le Collectif doit se mobiliser afin que les acquis récents ne soient pas basculés dans la crise financière d'Emploi-Québec. C'est une période de hautes turbulences pour les entreprises d'insertion et le Collectif. Malgré cela, le Collectif continue à se développer au service de ses membres.

L'histoire et l'évolution du Collectif sont intimement liées à celles des entreprises d'insertion. Les pères, mères et ancêtres du Collectif disent qu'il s'agit d'un succès puisque les visions respectives de chacun sont contenues dans l'entité Collectif de 2001. Le Collectif existe et agit sur plusieurs plans et dans différents lieux. Cette manière d'être et de faire est d'ailleurs une de ses caractéristiques fondamentales. Le Collectif doit son existence au fait que ses fondateurs ont fait preuve d'une grande compétence à comprendre les différents enjeux en lien avec la survie et le développement des entreprises d'insertion et leur raison d'être : les personnes exclues. Le Collectif en 2001-2002 est rendu à une étape que l'on pourrait appeler « de croissance ». Pour y faire face et décider du type et de l'orientation de la croissance à faire vivre au Collectif, un rappel des différentes caractéristiques, composantes, valeurs et éléments de sa spécificité sera utile, y compris en intégrant les aspects de son aujourd'hui.



Accueil  |  Mon dossier  |  Avis importants  |  Plan du site  |  Nous joindre  |  FAQ  |  Mutuelle
© 2012 Collectif des entreprises d'insertion du Québec Conception du site Phidel Communications Inc.