Mutuelle | Nous joindre | English
   Mot de passe oublié ?
   Demande d'ouverture de compte
   Téléphone : 514 270-4905
   Télécopieur : 514 270-0926
   ceiq@collectif.qc.ca
Actualités et événements
15/08/2018 :  Offre d'emploi: animateur(trice) en sécurité alimentaire pour la Corbeille Bordeaux-Cartierville
15/08/2018 :  Offre d'emploi: directeur(trice) général(e) adjoint (e) pour Distributions L'Escalier
15/08/2018 :  Offre d'emploi: intervenant(e) psychosocial(e) à temps partiel pour le Projet Intégration (Montréal)
13/08/2018 :  Offre d'emploi: adjoint(e) administratif(ve) pour le CEIQ
27/07/2018 :  Offre d'emploi: Intervenant (e) en employabilité pour Renaissance
08/07/2018 :  Le programme PA recrute des jeunes pour un parcours adapté en entreprise d'insertion
05/06/2018 :  Le rapport annuel 2017 du Collectif est en ligne!
28/05/2018 :  Technobois s’associe comme partenaire dans la Cité étudiante Desjardins de Val-d’Or
22/05/2018 :  Stratégie nationale sur la main-d’œuvre: le CEIQ accueille favorablement les orientations annoncées
17/05/2018 :  20e anniversaire : le Vélo Vert célèbre son implication dans sa communauté
15/05/2018 :  Congrès 2018 - «Les entreprises d’insertion : Bâtisseuses d’avenirs» - les 30, 31 mai et 1er juin 2018
09/05/2018 :  Nomination d'une nouvelle direction générale à Resto Plateau
26/04/2018 :  Les anciens uniformes de la SQ confiés à Récupex
18/04/2018 :  Remise des diplômes du projet Intégration en présence de Valérie Plante, mairesse de Montréal
27/03/2018 :  Budget du Québec 2018-2019 : le CEIQ est encouragé de constater des investissements en emploi ainsi que dans le développement des compétences
20/03/2018 :  20 ans de partenariat entre les entreprises d’insertion et le gouvernement du Québec : des milliers de parcours de vie transformés !
13/03/2018 :  "Amélioration de l’arrimage entre les entreprises d’insertion et les employeurs", un projet du Collectif
02/03/2018 :  La Voix Pop Sud-Ouest : "Motiver le retour au travail" avec Cuisine-Atout qui reçevait la visite du Premier Ministre du Canada
02/03/2018 :  Communiqué de presse : Le Premier Ministre du Canada en visite à Petites-Mains
08/09/2016 :  "Les entreprises d’économie sociale : un modèle rentable". Reportage TV et article de Radio-Canada dans le cadre du GSEF2016

Nouvelle du 24/03/2014

Le développement de la main-d'œuvre, une réelle priorité?

Les organisations signataires s'inquiètent de constater que la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale est pratiquement absente de l'ordre du jour de la présente campagne électorale. Qui plus est, la question de l'emploi est également très peu à l'honneur, si ce n'est que pour annoncer des chiffres de création ou de perte d'emploi très contextuels. Certes, le taux d'emploi atteint aujourd'hui des niveaux historiques dans plusieurs régions et le Québec semble avoir bien résisté aux derniers soubresauts économiques. Les efforts conjugués des dernières années ont donné des résultats intéressants, particulièrement auprès des femmes. Cependant, même si la situation s'est quelque peu améliorée dans les dernières années, il reste encore beaucoup à faire en matière d'intégration en emploi des personnes plus éloignées du marché du travail.

À cet égard, en partenariat et en complémentarité avec le gouvernement, les syndicats, les entreprises privées et d'économie sociale, les organisations communautaires œuvrant dans les secteurs de l'employabilité, de la formation et du développement local sont des plus préoccupés par l'amélioration de l'adéquation entre la demande et l'offre d'emploi.

Ainsi, nous souhaitons par la présente recueillir la position des principaux partis politiques sur des enjeux déterminants en matière de développement économique, de développement de la main-d'œuvre et d'intégration en emploi.


• Premier enjeu : Insertion et intégration en emploi des personnes sous-représentées sur le marché du travail
Intervenant quotidiennement auprès des personnes laissées en marge de la société, les organismes communautaires œuvrant en employabilité ont conçu des programmes de formation et des outils de développement de la main-d'œuvre qui visent à soutenir et à accompagner ces personnes vers le marché de l'emploi et à s'assurer qu'ils y restent. Certains œuvrent même en aval, en offrant du soutien pour prévenir les pertes d'emploi. Ce faisant, ils s'impliquent activement dans la lutte contre la pauvreté et l'exclusion et offrent une partie de la solution aux problèmes d'arrimage des compétences des personnes avec les besoins du marché du travail.

Nous souhaitons améliorer la situation des personnes sous-représentées sur le marché du travail et faciliter leur intégration en emploi. En plus des stratégies et politiques déjà mises en place, comment votre formation compte-t-elle s'y prendre pour améliorer la situation de ces individus?



• Deuxième enjeu : Formation de la main-d'œuvre et alphabétisation
Les chiffres du dernier rapport du Conseil supérieur de l'éducation, paru en décembre 2013, montrent bien l'importance de maintenir les adultes, même s'ils sont diplômés, dans un mode d'apprentissage continu. En effet, « parmi les personnes titulaires d'un diplôme universitaire, entre 26 % et 28 %, selon le domaine de compétence, n'atteignent pas le niveau suffisant [de compétence souhaitée pour fonctionner en société] ». De même, les résultats de la dernière enquête du Programme d'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) transmettent un message clair : la personne qui éprouve des difficultés avec l'écrit est plus à risque d'éprouver des problèmes de santé ou de se retrouver en situation précaire sur le marché du travail. L'enjeu du développement des compétences de base chez toutes les personnes adultes demeure donc entier.

Depuis la mise en œuvre de la première politique de formation continue et d'éducation des adultes, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer de la part du gouvernement du Québec un deuxième plan d'action qui ferait finalement suite au premier. Quels sont les engagements de votre formation politique à cet égard?


• Troisième enjeu : Reconnaissance des organismes communautaires en développement de la main-d'œuvre comme partenaires de l'État
Les organismes communautaires sont considérés, de diverses manières, comme des partenaires à part entière de l'État québécois dans le développement de la main-d'œuvre. Que ce soit, entre autres, par l'entremise de la Commission des partenaires du marché du travail, de la Politique de reconnaissance et de soutien à l'action communautaire ou du protocole de partenariat entre Emploi-Québec et les organisations communautaires, le partenariat est une valeur fondamentale qui guide l'ensemble des mesures et services offerts aux personnes éloignées du marché du travail. Le cadre législatif québécois entourant la formation et le développement de la main-d'œuvre, permettant une implication financière des employeurs et accordant un rôle important aux organismes communautaires a d'ailleurs été reconnu lors du renouvellement de l'Entente sur le marché du travail.

Nous souhaitons voir le partenariat entre l'État québécois et nos organismes se solidifier et devenir porteur de grands projets. Votre formation a-t-elle des stratégies à proposer afin de renforcer et d'améliorer ce partenariat?

Nos organisations apportent une contribution importante au développement économique des régions du Québec, en soutenant les personnes avant, pendant et après la recherche d'un emploi, le tout au grand bénéfice des entreprises, des personnes et des collectivités. Pour les organisations signataires et les centaines d'organismes qu'elles représentent, il importe plus que jamais de ramener et de maintenir ces questions au cœur des discussions politiques, de sortir des sentiers battus pour répondre adéquatement aux enjeux actuels.


Réseaux et organisations signataires :





CEIQ





Accueil  |  Mon dossier  |  Avis importants  |  Plan du site  |  Nous joindre  |  FAQ  |  Mutuelle
© 2012 Collectif des entreprises d'insertion du Québec Conception du site Phidel Communications Inc.